Accessoires photos

Les accessoires photos à NE PAS acheter

Faire de la photo nécessite plusieurs accessoires essentiels comme les objectifs, mais d’autres sont superflus, alors qu’ils coûtent parfois très cher ! Si l’apprenti photographe doit connaître ce qui est indispensable, il a tout autant intérêt à s’éviter des dépenses inutiles.

 

La poire soufflante avec pinceau

Destinée à ôter les poussières sur la lentille, elle consiste en une poire envoyant un jet d’air. Mais avec la pratique, il s’avère que la puissance de ce jet est insuffisante pour retirer les saletés tenaces. Et les poils de pinceau ne sont pas plus efficaces, car trop souples, afin de préserver la lentille. Si vous avez déjà investi dans cet accessoire qui prend la poussière dans un placard (c’est le comble !), il reste une utilisation pour de la photographie animalière, notamment : la remplir de sucre glace et appuyer dessus une fois dans la nature, pour connaître la direction du vent.

 

Le filtre UV

Vissé sur l’objectif de l’appareil, il protège la lentille frontale des poussières et des chocs, et supposément, à apporter du piqué aux photos de paysages. Or, en réalité, cette couche de verre supplémentaire, quand sa qualité est médiocre, réduit la qualité optique de l’objectif, créant déformations et reflets et vous faisant perdre le fameux piqué recherché. Si vous n’utilisez pas votre appareil dans des conditions extrêmes (boue, eau, sable à la plage, embruns), les précautions d’usage suffisent : remettre le bouchon d’objectif, utiliser le pare-soleil.

 

Le télé-convertisseur

Également appelé multiplicateur de focale, ou extender pour les anglophones, il vous permet d’économiser sur le coût du téléobjectif, puisqu’au lieu de payer un 600 mm, vous pouvez travailler avec un 300 mm et monter votre doubleur de focale dessus.

Cependant, cette grande focale implique une autre couche de verre, donc une perte de lumière. Résultat, moins de piqué, flou sur un sujet en mouvement. La seule exception serait d’avoir un objectif très haut de gamme avec un trépied.

 

Un sac photo choisi trop vite

Le sac photo est indispensable, mais choisissez-le judicieusement, et surtout pas avec votre premier appareil. C’est avec le temps et l’expérience uniquement que vous saurez ce qu’il vous faut. Outre le réflex, les objectifs et autres accessoires, il doit être adapté à l’usage que vous prévoyez d’en faire, par exemple de la photo en randonnée. Patience !

 

Le BeanBag

Ce sac rempli de haricots est très pratique pour caler votre appareil sur toutes sortes de supports, d’autant qu’il se transporte très facilement. Mais vous pouvez faire économique en fabricant un sac à charger de fèves. C’est tout simple, et vous rajouterez son prix aux économies que vous avez réalisées pour investir dans un accessoire photo vraiment utile comme un objectif professionnel !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *